4 millions de séniors dépendants en 2050 ?

Si l’on en croit une étude de l’Insee publiée le 25 juillet, ce n’est pas 2,2 millions de personnes qui seront en perte d’autonomie en 2050 (hypothèse retenue par le rapport Libault sur la dépendance), mais 4 millions. Soit plus de 16% des personnes de plus de 60 ans à cette date, et 5,4% de la population totale.

En 2015, la France – hors Mayotte – en comptait 2,5 millions, selon la définition retenue par l’Insee pour cette étude (personnes confinées au lit ou en fauteuil, présentant des fonctions mentales altérées, personnes ayant besoin d’aide pour se déplacer, s’habiller ou faire leur toilette). Des chiffres deux fois plus élevés que les statistiques de la Drees utilisées par le ministère de la santé, qui se basent sur les seuls titulaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA), alors que l’Insee a travaillé sur la base d’enquêtes épidémiologiques administrées par questionnaires. Or toutes les personnes dépendantes ne sont pas allocataires.

Dans la projection de l’Insee, sur les 4 millions de personnes en perte d’autonomie en 2050, 829 000 seraient logés en établissements. « Pour maintenir constant le pourcentage de personnes en établissement par département, sexe, tranche d’âge et degré de perte d’autonomie, il faudrait que le nombre de places en hébergement permanent en établissements pour personnes âgées augmente de 20% d’ici à 2030 et de plus de 50% à l’horizon 2050 », relève l’Institut national de la statistique. En 2015, 8,8% des individus de 75 ans ou plus vivaient en institution.

Source : Argus de l’Assurance

Voir d’autres actualités

Retour à la liste