Complémentaires santé : des hausses de cotisations se confirment en 2019

Sur la période 2018-2019, le coût moyen des contrats de complémentaire santé a augmenté de 2,1 %, d’après l’association de consommateurs UFC-Que Choisir. Et la tendance risque de se confirmer cette année.

L’association avait déjà tiré la sonnette d’alarme l’hiver dernier, appelant le gouvernement à agir face à une « augmentation de prime pour 2019 supérieure à 4 % », voire, « une inflation qui dépasse même les 20 % », pour certains assurés.

Hausse des tarifs des contrats santé : comment expliquer ce phénomène ?

Deux éléments peuvent tendre à expliquer cette croissance du coût de la prime des contrats santé :

  • Une hausse d’origine inflationniste : c’est une tendance dite « naturelle ». Elle s’explique notamment par un vieillissement de la population ou encore, par une chronicisation des maladies qui pousse les gens à se soigner plus
  • Une hausse conjoncturelle : qui peut être liée aux transferts des dépenses de l’Assurance maladie vers les complémentaires santé(déremboursement de médicaments, etc.), ou encore, à certaines réformes et notamment à l’heure actuelle celle du 100 % Santé, qui vise à permettre à tous les Français l’accès à des soins d’optique, de dentaire et d’audiologie intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. Alors que cette réforme devrait coûter 250 millions d’euros aux assureurs, Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, avait exhorté cet hiver les complémentaires santé à ne pas augmenter le coût des cotisationsdans le cadre de cette réforme. Ce à quoi elles s’étaient engagées… tout en n’excluant pas une hausse des primes pour d’autres raisons.

Par ailleurs, dans une étude publiée en juin dernier, l’UFC-Que Choisir mettait en cause une dérive des frais de gestion des complémentaires santé qui ont crû de 30 % entre 2010 et 2016, soit deux fois plus rapidement que les prestations remboursées aux assurés et qui contribuent également à une hausse des cotisations santé.

Voir nos offres d’assurances santé

Une augmentation variable

Fait notable, cette augmentation du coût de la cotisation est inégale selon les acteurs. Ainsi, sur les 400 contrats référencés sur le comparateur indépendant de mutuelles santé Que Choisir, les plus fortes croissances de prix se retrouvent au niveau des contrats santé vendus par les courtiers en assurance qui accusent une hausse moyenne de 4 % sur la période 2018-2019. Les institutions de prévoyance, les assureurs et bancassureurs sont en bout de chaîne, avec des hausses respectives s’élevant à +1,3 % et +1,6 %.

Source : Previssima

Voir d’autres actualités

Retour à la liste