L’Assurance maladie rembourse désormais le chocolat

Selon une étude récente des laboratoires Milka, publiée ce lundi 1er avril 2019, manger du chocolat régulièrement améliore les fonctions cognitives et ralentit le vieillissement. Plus encore, les résultats de l’enquête démontrent que le bonheur d’un individu est directement lié à sa consommation de chocolat.

Face à ces constats, le gouvernement a intégré une nouvelle mesure à sa stratégie nationale de santé, « Ma santé 2022 », visant à autoriser le remboursement du chocolat sur prescription médicale.

Une étude savoureuse

C’est la science qui le dit : fondu ou glacé, en papillotes ou en truffes, le chocolat améliore votre santé. Après 30 années de recherches, l’équipe de scientifiques suisses, menée par les Docteurs M&M’s, est parvenue à établir un lien entre la production de sérotonine, surnommée « l’hormone du bonheur » et la prise régulière et quotidienne de chocolat.

Plus encore, grâce à un procédé très compliqué, les molécules contenues dans le chocolat ralentissent le vieillissement des cellules et augmentent les capacités cérébrales.

Interrogé par nos équipes, le Docteur M affirme : « Les résultats que nous avons obtenus sont très clairs : les meilleures douceurs en termes de santé publique sont la mousse au chocolat, la forêt noire et le moelleux au chocolat »

Il estime qu’une prise, 3 fois par jour, à la fin des repas semble suffisante pour augmenter l’espérance de vie de 5 ans minimum.

Sur la base des conclusions de l’enquête, une étude internationale vient d’être lancée.

Payez votre éclair au chocolat avec votre carte Vitale

Le gouvernement français lui n’a pas attendu les résultats de cette nouvelle étude pour réagir. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a d’ores et déjà déclaré modifier sa stratégie nationale de santé. Ainsi, à partir du 1er avril 2019, l’Assurance maladie remboursera le chocolat.

« La santé des Français passe avant tout. J’ai pris toutes les mesures nécessaires pour tripler la production de Choco-Bons. »

 Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, le patient doit se munir d’une prescription médicale signée par son médecin traitant. Il peut ensuite se rendre chez son chocolatier préféré et régler l’achat de ses ballotins directement avec sa carte Vitale.

Réactions des acteurs du chocolat

« Après toutes ces années de labeur, c’est une grande reconnaissance pour notre travail » déclare le Président du syndicat des Maîtres Chocolatiers. Le lapin de Pâques, quant à lui, se dit « satisfait », mais il tient à « rester sur ses gardes », car l’ouverture au remboursement sécu des œufs décorés « pourrait relancer le débat sur la ganache » qui oppose les poules aux cloches de pâques depuis des années.

Affaire à suivre…

Retour à la liste